1996 : Genèse

Dans le cadre d'un jumelage entre Dreux et Koudougou, Jean et sa femme Brigitte séjournent au Burkina Faso. Ils visitent l'école de Bissandérou et rencontrent Joseph alors Directeur.

De retour en France, ils échangent avec Jean Pierre et Chantal. Professeur des Ecoles, Jean-Pierre est intéressé par une correspondance entre sa classe et l'école de Bissandérou. 

2000 : Coup de Coeur

Jean-Pierre entretient une correspondance entre ses élèves et les élèves de l'école de Bissandérou depuis 2 ans. En 2000, il se rend pour la première fois, avec sa femme Chantal à Bissandérou. L'accueil des habitants du village les touche autant que les conditions de vie. Ils organisent les 1ères actions : des parrainages d'enfants et un repas solidaire au profit du village.

Joseph Yameogo, homme intègre, Directeur de l'école de Bissandérou deviendra rapidement un appui local indispensable pour Chantal et Jean Pierre.

Mars 2004 : Naissance de l'association

Jean Richard, Jean-Pierre et Chantal Guichard décident de créer l'association Bissandérou pour formaliser et organiser le soutien au village. Joseph Yameogo devient le correspondant local de l'association.

Consulter l'annonce parue au Journal Officiel

Mise en place des actions de récolte de fonds

Le bureau se relaie sur les marchés d'artisanat en France pour vendre des produits et sculptures traditionnels provenant du Burkina Faso.

 

Novembre 2005 : Les élèves de l'IME de Manou (Eure et Loir) se mobilisent aux côtés de l'association pour organiser une soirée africaine au profit du village.

2005 - 2006 : les premiers projets concrets au village

- Forage d'un puits (financé par les étudiants d'un IUT de gestion de Tours)

- Construction d'un centre d'hergement pour un tourisme solidaire et durable.

- Don de matériel pour permettre aux jeunes d'organiser des soirées vidéos (50% des habitants du village ont moins de 15 ans)

- Construction de deux jardins potagers (Dans l'école et dans le village)

- Intallation solaire pour le local accueillant les cours du soir d'alphabétisation

2007 - 2017 : L'association prend son rythme de croisière

Les ventes sur les marchés d'artisanat au profit du village se multiplient.

Un moulin à mil est implanté au village pour faciliter le travail des femmes.

Des containers sont envoyés tous les ans.

Des voyages sont réalisés chaque année pour le suivi des projets et des parrainages (Galerie photos).

L'association agit auprès des autorités pour favoriser l'implantation d'un dispensaire.

Février 2010 : Voyage Solidaire "étudiant"

Les voyageurs et l'équipe à Bissandérou

6 étudiants de l'IUT de Tours et un couple (Sandy et Thierry) s'envolent pour le Bukina avec l'association. 

En France, avant de partir, les 6 étudiants ont récolté des fonds pour le village. L'argent sera utilisé pour la construction d'un logement de fonction pour l'école (manque de logements pour attirer suffisament de maîtres d'école).

En savoir plus.

A noter : l'encadrement de ces voyages est réalisé de façon bénévole par les membres actifs de l'association, qui financent eux-mêmes leur voyage.

Sept 2010 : Karine s'intalle à Bissandérou pour 1 an d'alphabétisation

Si vous voulez en savoir plus sur l'aventure de Karine, hébergée pendant 1 an au centre d'hébergement créé par l'association... voici son blog.

Février 2013 : Voyage solidaire "en famille"

Les voyageurs et l'équipe à Bissandérou

Un groupe de 6 personnes est constitué. Une famille de 4 personnes (parents et adolescents) et leurs 2 amies découvrent le Burkina Faso et s'éjournent au village.

En savoir plus.

Les bénéfices sont utilisés pour l'achat de médicaments.

L'encadrement de ces voyages est réalisé de façon bénévole par les membres actifs de l'association, qui financent eux-mêmes leur voyage.

Août 2017 : voyage d'étude

Tous réunis au départ de Roissy

Chantal (Secrétaire), Jean-Pierre (Trésorier), Sandy, Thierry et Bénédicte (tous les 3 membres et parrains d'enfants) se rendent au village pour définir les prochains projets et suivre les parrainages d'enfants.

projets retiennent leur attention : la réfection du centre d'hébergement et la construction d'une maison de fonction pour le dispensaire.

Les enfants parrainés suivent bien leur scolarité et obtiennent de bons résultats, sauf un enfant qui n'a pas été assidu. Il sera réorienté vers une filière professionnelle et le parrainage sera suspendu.

En savoir plus.

Ces voyages sont 100% bénévoles et les frais sont assumés par les participants eux-mêmes.